Thymus serpyllum L.

Thym serpolet.

Lamiacées (Cronquist et APG III)

 

 

Description:

Plante vivace de 5-30 cm, verte, glabrescente ou peu velue, aromatique; souche peu épaisse, émettant de longues tiges couchées-radicantes, formant un gazon assez serré; rameaux assez allongés, brièvement pubescents tout autour; feuilles petites, obovales en coin ou linéaires-oblongues (4-6 mm de long), atténuées et longuement ciliées à la base, glabres sur les faces, à nervures saillantes; inflorescence en têtes globuleuses ou ovoïdes; calice poilu tout autour ou glabre en dessus. Espèce polymorphe.

Floraison de mai à septembre.

Habitats:

Lieux secs et arides, surtout calcaires, dans presque toute la France.

Applications:

Le serpolet est puissamment antiseptique et antifongique. On l'absorbe en infusion ou en sirop pour soigner grippes, rhumes, maux de gorge, toux, coqueluches, infections pulmonaires et bronchites. Grâce à son action sur les sécrétions nasales, le serpolet soulage le nez bouché, la sinusite et l'otite. On l'a utilisé comme vermifuge infantile et pour expulser les gaz intestinaux. Du fait de son action antispasmodique, il soulage aussi les règles douloureuses. On l'applique en cataplasme pour soigner les mastites (inflammations des seins), et en lotion pour cicatriser plaies et ulcères. Le serpolet parfume l'eau des bains. On peut aussi mettre des sachets de serpolet dans les oreillers.

Constituants:

Huile essentielle (composée de thymol, de carvacrol et de linolol), flavonoïdes, acide caféique, tanins et résine. Les propriétés de l'huile essentielle sont proches de celles de l'huile de thym (Thymus vulgaris) mais moins puissantes.

i