Aconitum napellus L.

Aconit Napel, Casque de Jupiter.

Renonculacées (Cronquist & APG III)

 

 

Description:

Racine à tubercules renflés en navet; tige atteignant 1 ou 2 mètres, très feuillée, simple ou rameuse et pubescente dans le haut; feuilles profondément palmatiséquées, à divisions linéaires ou lancéolées; fleurs d'un bleu foncé, parfois violacées ou blanches, en grappe allongée ou en panicule, à pédoncules dressés ou un peu étalés; sépales pubescents; casque convexe-hémisphérique, à bec horizontal; follicules 3, glabres à la maturité et appliqués contre l'axe; graines ridées sur une seule face.

Floraison de juillet à septembre.

Habitats:

Bois et prés humides dans une grande partie de la France; nul dans l'Ouest et le Midi.

Applications:

Toxique, sauf à doses infimes, l'aconit est rarement prescrit en usage interne. En général on l'applique sur la peau pour soulager les contusions. En médecine ayurvédique, on le préconise en cas de névralgie, d'asthme et d'insuffisance cardiaque. En homéopathie, on l'utilise pour ses vertus analgésiques et sédatives.

Constituants:

De 0.3 à 2 % d'alcaloïdes terpénoïdes, principalement de l'aconitine.

ATTENTION: Plante très toxique !!!

Cette plante est sous arrêté de protection dans les départements suivants :